rééducation périnée
Rééducation périnée
Devenir mère et rester femme

Quelques chiffres

Mon kinésithérapeute pensait que les femmes ne faisaient pas leur rééducation périnéale faute de trouver un professionnel facilement (trop loin, délais trop long). De mon côté, je pensais que c'était plus par manque de temps. Les chiffres permettent de ramener un peu de réalité à ces débats de chapelle. Au final, nous avions tous les deux torts :-).

Rééducation périnéale chez un professionnel

Environ 90% des mamans ne feraient pas de rééducation périnéale après un accouchement selon France5 (source : France5). Selon l'enquête personnelle de mon kinésithérapeute, 90% n'en ferait pas. Pour mieux connaître les causes, Rééducation Périnée a mené son enquête. 260 femmes ont répondu au sondage.

Parmi elles, 130 personnes ont expliqué leurs raisons :

  • 36 % des femmes interrogées n’ont jamais faite de rééducation périnéale après leur accouchement.
  • 13 % pour des soucis de praticiens (trop loin, trop long d’attendre, oubli de rappeler après 3 mois, pas trouvé de rééducateur)/li>
  • 46 % de par la condition de mère (pas le temps, pas pratique d’emmener bébé, pas de garde)
  • 33 % sur non préconisation de la sage femme ou du kinésithérapeute (« on m’a dit que ce n’était pas la peine », « pas au courant »)
  • 52 % des mamans n’avaient pas envie (marre de montrer son corps, pas envie, trop cher pour ce que ça m’apporte)
  • 7 % des mamans ont pensé que ce n’était pas la peine 
  • Au final, 72% des femmes n’avaient pas envie ou pas le temps
  • Plus de détails sur le blog

Rééducation périnéale à la maison

Si l'information sur la rééducation périnéale avec un professionnel peut manquer après un accouchement, cela ne peut être que pire concernant les exercices à faire toute seule à la maison ? Ici encore, les chiffres ont parlé.

Sur les 260 personnes interrogées, 203 n’ont peu ou pas fait d’exercices toute seule. Parmi elles, 189 ont expliqué leur acte manqué. Elles pouvaient choisir plusieurs réponses. Quatre types de réponses se sont dégagées :

  • 43% par manque d’intérêt (pas envie, pas la peine, non préconisé)
  • 39% n’ont pas réussies (trop compliquées, trop ennuyeux, j’ai oublié)
  • 34% avaient d’autres priorités (pas le temps, trop fatiguée)
  • 12% ne connaissaient pas (je ne vois pas de quoi vous parlez, je ne connaissais pas)
  • Plus de détails sur le blog

Au final, 58% n’avaient pas envie ou pas le temps (pas envie, pas le temps, pas la peine selon moi, trop fatiguée)

Les résultats bruts du sondage sont disponibles en PDF.