Peut-on se faire mal – trop durcir son périnée ?

Vous nous envoyez régulièrement des questions, et nous ne connaissons pas la réponse à toutes. Nous les relayons alors à des thérapeutes partenaires. Désormais, nous allons partager les réponses dans cette nouvelle série « Question d’internaute ».  Voici la première :

Peut-on se faire mal – trop durcir son périnée ?

Voici ce que Camille Beauvair, kinésithérapeute à Aubagne (13) et partenaire de Rééducation Périnée en pense :

Vous est-il déjà arrivé d’avoir des douleurs musculaires après une séance de sport ? Ce sont des courbatures. Si vous entraînez votre périnée de manière intensive, vous pouvez ressentir ce type de douleur. Rien de grave!
Cependant, rien ne sert de muscler son périnée à outrance aux risques de développer des contractures, des contractions musculaires involontaires, qui peuvent être douloureuses et qui pertubent les mouvements du périnée. Le plus important est de savoir contracter correctement son périnée et apprendre à le relâcher.

 

Voici l’avis d’Anaëlle Picard, sage-femme à Daoulas (29) et également partenaire de Rééducation Périnée :

Cela paraît peu probable… Il existe parfois des cas où le périnée se contracte très fortement de manière réflexe ce qui peut poser des problèmes (vaginisme, anisme) mais ce n’est pas dû à un excès de rééducation en général. 

Pour conclure : cela ne doit pas vous dissuader de travailler votre périnée car c’est rarissime et plutôt bénin.

Si vous avez un autre avis sur la question, n’hésitez pas à compléter en commentaire ci-dessous.

10 thoughts on “Peut-on se faire mal – trop durcir son périnée ?

  1. Bonjour
    Ayant des soucis de fuites urinaires, j ai pratiqué la méthode » Le perinee ludique »
    chez une sage femme. J ai 65 ans.
    J étais super contente après 13 séances.
    Mais, maintenant, soit 3 mois après les séances de rééducation, il semblerait que je souffre d une vessie hyper active…
    Avez vous entendu parler de cela?
    Merci

    • Bonjour,
      Vous avez dû être déçue :(.
      Plusieurs facteurs peuvent jouer sur un symptôme et vous avez déjà neutralisé un souci.
      J’ai entendu parler de vessie hyperactive même si je ne suis pas thérapeute.
      Néanmoins, il vaut mieux avoir un diagnostic global et consulter un professionnel en face à face.
      Bon courage, vous avez progresssé.
      Florence.

  2. Bonjour,
    J’ai utilisé des boules de Geisha afin de muscler mon périnée. Je les ai gardé 1h/2h mais en position assise, j’ai décidé d’aller marcher. Résultat les boules de Geisha ont finit par descendre pendant la marche. Je ne les porte plus mais le lendemain j’ai fait une série d’abdo qui a peut être fait trop travaillé mon périnée. Et depuis 2 jours mon périnée est gênant presque douloureux notamment en milieu/fin de journée, le matin les douleurs sont moindres, est-il possible dans ce cas que ce soit des courbatures? Cela peut-il être plus grave? Merci!

    • Bonjour Morgane,

      Comme c’est un muscle, ce n’est pas impossible que cela ait été des courbatures, même si je serais étonnée que la séance d’abdos aient eu un impact dessus. Vous avez gardé les boules tout en faisant des exercices actifs ? Personnellement ça me parait un peu beaucoup une demi heure d’exo actif + aller marcher avec.

      Dans le doute, et si vous ressentez encore des douleurs, vous pouvez consulter à distance un médecin.

      Bonne soirée,
      Florence.

  3. Bonjour, plusieurs de mes partenaires se plaignent que je serre trop lors des rapports. Lorsque j’ai du plaisir j’ai remarqué que s’était un peu comme une respiration parfois je pousse parfois j’aspire et depuis peu c’est trop fort et ils se plaignent. Il m’arrive souvent d’expulser le mec et c’est compliqué a gérer sauf si c’est moi qui mène l’acte. J’ai remarqué aussi que après l’acte mon bas du ventre est tout tendu et gonfler. J’ai toujours ressenti le besoin de contracter mes fesses et les muscles de mon corps pour obtenir un orgasme mais maintenant cela me gène j’ai l’impression de « forcer » l’orgasme et de plus du tout pouvoir me laisser aller. J’aimerais savoir d’ou ça vient et surtout qu’est ce que je peux faire ?

  4. Bonjour
    À la question peut on se faire mal à trop durcir son périnée la réponse est oui
    Les muscles du périnée sont soumis à une double contrainte : ils doivent être souples pour permettre la pénétration sexuelle et puis le passage de la tête d’un bébé lors de l’accouchement voie basse, ainsi que l’émission des matières urinaires et fécales !
    Et ils doivent être suffisamment toniques pour empêcher les fuites et les descentes d’organes, comme un trampoline sur le quel rebondissent les pressions !
    Avant toute contraction des muscles périnéaux il faut bien penser à les détendre préalablement : en effet la contraction sera plus forte et efficace car dans toute sa course et enfin bien relâcher ses muscles ( double du temps de la contraction) après chaque contraction !
    Les exercices classiques d’abdominaux ( levés de tête ou des ciseaux) sont terriblement délétères pour le périnée car cela pousse tous les organes vers le bas et il est inutile de serrer son périnée avant en imaginant que cela pourrait protéger le périnée : la pression est là quand même : le Dr de Gasquet a vérifié en mettant des capteurs de pression dans le vagin et cela pousse tout vers le bas même si on verrouille le périnée !
    Il est impensable de tenter de serrer son périnée en continu : on empêche la respiration ! C’est comme serrer les mâchoires en permanence : ce n’est pas judicieux
    Lors d’un accouchement les femmes qui ont un périnée trop dur et serré auront du mal à le detendre pour permettre le passage de la tête du bébé sans instruments ni épisiotomie !

    Les boules de geisha sont à porter maximum 2 h par jour et plutôt en mouvement : debout ou en marchant : si on les perd c’est souvent que l’on pousse en attaquant par le talon !

    Je ne connais pas la rééducation périnée ludique !
    Une vessie hyper active peut se soigner soit par des courants électriques particuliers : de basse fréquence, par des médicaments prescrits par un médecin et aussi par une rééducation plus comportementale !

    Enfin pour la question de pousser lors de l’orgasme il peut être judicieux de travailler avec un thérapeute formé à la méthode de Sexocorporel
    Bons exercices !
    Charlotte

  5. Bonjour les filles,
    Je ne sais plus à qui m’adresser tout le monde me dit que ce que j’ai est normal..
    Je suis enceinte de 5 mois.
    J’ai depuis une semaine une cinquantaine de contraction du périnée dans la journée.. je n’en peut plus…. j’ai ça depuis lundi depuis qu’on ma diagnostiqué un col cour avec un examen douloureux.. (finalement mauvais diagnostic ouf) mais ces contractions elles ne partent pas et je ne peux pas penser à autre choses… help ;(

    • Bonjour Emi,
      A ta place, j’essaierai de voir d’autres types de thérapeutes que ceux.celles que tu as déjà vu, pour varier les avis (kiné, sage-femme, gynéco). Ils et elles ne savent pas forcément tout et n’ont pas les mêmes approches.
      Je ne connais pas du tout ce type de problème :/
      Peut-être qu’un.e thérapeute qui traine sur le site pourra répondre, n’hésite pas à donner des nouvelles et bon courage.
      Florence

  6. Pas trop de réponse à cette question
    S’agit-il de contractions utérines violentes et importantes qui se répercutent jusqu’au périnée ?
    Il faudrait apprendre à respirer avec Les narines : en inspirant il faut ouvrir les narines et les relâcher en expirant !
    Cela joue sur le diaphragme et stoppe immédiatement les contractions utérines
    Sans doute faire un peu de relaxation ciblée sur le ventre et le périnée
    Et consulter une sage femme bienveillante pour se rassurer

Répondre à Odile LE VERN Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *