J’ai testé pour vous les boules de geisha

Nous n’avons pas les mêmes préférences en termes de canaux de communication : visuel, auditif ou kinesthésique. L’application mobile Perigym pense à la grande majorité de la population qui est visuelle avec des exercices imagés, ainsi qu’aux 20% d’auditifs avec des exercices audio. Les 5% restant sont les kinesthésiques, qui ont besoin de toucher les choses. Vous pouvez faire ce petit test pour savoir dans quel catégorie vous êtes. Typiquement, je pensais être visuelle et en réalité je suis plutôt auditive. En conséquence, tous les exercices ne se valent : pour moi, le plus efficace pour moi est d’écouter des exercices avec un casque plutôt que suivre un exercice graphique.

Pour les kinesthésiques, il y a depuis peu le Kegel Coach connect, une sonde connectée à une application mobile (99 euros) mais aussi les boules de geisha.

Grâce à mon partenaire Périnée Shop, j’en ai testé deux pour vous : les boules évolutives Ami je Joue (59 euros) et les boules de geisha PérinéeShop (28 euros).

boule-geisha-ami-1boules-geisha-perineeshop-1

 

Ami Je joue

Pour commencer, à l’ouverture, le boitier est très classe ! Il donne envie de prendre soin de son périnée.

boule-geisha-ami-2 boule-geisha-ami-3

A l’intérieur, il y a trois boules pour chaque niveau. La première « ami 1 » est le niveau débutant en quelque sorte. Les deux autres sont de plus en plus lourdes et donc plus difficiles à maintenir en place. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n’est pas la taille qui fait la difficulté : bien qu’elle paraisse plus grosse que la dernière, la boule du milieu relève bien du niveau intermédiaire. Il y a aussi un petit carnet contenant des exercices pour les avoir toujours sous la main.

C’est une très bonne idée d’avoir un livret d’exercice avec un véritable rangement intégré. Le premier exercice est classique et relativement rapide, avec une alternance de contraction + repos en position allongée. C’est un peu dommage de ne pas expliquer pourquoi il vaut mieux être allongée, et surtout de préciser que ce n’est pas absolument obligatoire. [sociallocker id= »1438″] Je ne suis pas fan du deuxième exercice, où il faut contracter en même temps qu’on retire la boule et où la pause est assez longue (une minute).

boule-geisha-ami-4

Je cherchais plutôt un exercice à 0 seconde, où je peux mettre les boules de geisha et vaquer à mes occupations. Sur internet, il y a des informations sur l’usage des boules de geisha, mais elles sont biaisées et parfois contradictoires. Par exemple :

  • « Il suffit de mettre les boules et compter sur nos réflexes de contraction pour travailler le périnée » versus « il faut absolument « consciemment » remonter son périnée avec les boules, ce n’est pas un tampon hygiéniques« ; Winner -> les réflexes de contraction marchent aussi mais il faut avoir conscience que l’on contracte. Si on peut « oublier » ses boules, il y a un petit souci.

L’exercice pour les débutantes consiste à insérer une boule et à la porter en contractant activement son périnée au cours de la journée. Attention! Il ne suffit pas de porter la boule comme un tampon hygiénique. Il faut contracter régulièrement son périnée pour sentir en des effets!

  • « Il faut garder les boules de 10 à 30 minutes pour ne pas épuiser le périnée » versus « entre 30 minutes et 2 heures« ; Winner -> dans le doute, plutôt tourner autour des 30 minutes par session.
  • « Il faut absolument être debout pour faire les exercices » versus « Les exercices peuvent s’intégrer dans n’importe quelle activité quotidienne, même assise« . Winner -> après avoir creusé, la recommandation d’être debout est pour favoriser le déplacement des boules de geisha à l’intérieur de son corps afin de faire travailler des muscles variés du périnée. Cela permet aussi de pouvoir habituer son corps à travailler son périnée lors d’activités courantes. Donc, oui c’est mieux mais dans un second temps, une fois que l’on maitrise la contraction des boules. Pour commencer, il vaut mieux déjà maitriser les contractions+relâchements allongée.

Quelle boule utiliser ?

Comme j’ai un bon périnée, j’ai voulu tester le plus difficile un peu trop tôt : c’était une mauvaise idée, elles ne tenaient pas très bien.

Pour les insérer, il est assez utile de suivre des mouvements de contraction et relâchement du périnée. Le lubrifiant peut rassurer mais n’est pas indispensable.

Sur Internet, je voyais des commentaires sur du biofeedback naturel avec les billes à l’intérieur qui s’entrechoquent. Je n’ai rien senti de tel et je n’étais pas bien sûr de faire « correctement » les exercices. Visiblement, je ne suis pas la seule car une personne se plaignait sur ce coffret qu’il ne contenait pas de billes (en fait si, il y en a bien dedans). J’imagine qu’il faut avoir plus d’entrainement 🙂

Au début, je regrettais même qu’il y ait autant de boules car je ne savais pas laquelle choisir ! Cela aurait été plus simple si je venais juste d’accoucher. Surtout que n’étant pas familière avec ces boules, je n’ai pas de feedback m’indiquant que « ça y est, je peux passer à la boule supérieure« . J’aurais apprécié qu’il y a un peu plus de repères à ce sujet.

Boules de geisha Périnée Shop

Moins « prestige » mais aussi très douces au toucher, les boules de Périnée Shop ont le mérite de ne proposer qu’un seul choix : c’est forcément la bonne taille !

boules-geisha-perineeshop-1DSC_7614

 

 

 

 

Le paquet est accompagné d’une feuille d’exercices et d’un petit sachet. J’ai compris récemment la raison :

  • dans les commentaires de boules de geisha, certaines internautes regrettaient l’absence de sachet de transport
  • certains sites recommendent d’emmener les boules de geisha dans son sac à main pour les mettre le temps d’une course. Comme un vrai objet du quotidien. Cela explique aussi les sprays de nettoyage vendus pour pouvoir laver les boules « sans eau de rinçage » (c’est sûr, ce n’est pas très discret de nettoyer ses boules dans les toilettes publiques)

Sur ce produit, il y a un peu moins d’informations générales d’utilisation, par contre la fiche produit sur Internet est bien détaillée : sur l’entretien, l’introduction et le retrait des boules ainsi que leurs usages. D’ailleurs, il y a bien écrit sur cette fiche là que l’on peut exercer son périnée lors d’une activité « normale ».

boules-geisha-perineeshop-2

J’ai utiliser ces boules plusieurs jours de suite sans souci. Au premier abord, elles m’ont paru moins « compliquées » qu’Ami je Joue (trop de choix tuent le choix).

Conclusion

Puis, j’ai voulu redonner une chance à l’Ami Je Joue (j’avais aussi fait plus de recherches sur les boules) cette fois en partant du niveau Ami 1. Je l’utilise le soir, pendant que je range un peu ou fais de l’ordinateur. J’essaie de ne pas dépasser une demi-heure d’utilisation. Et finalement, c’est pas mal du tout !!!! Je prends une minute pour les laver puis mettre et je les oublie pendant une heure. En principe, vous devriez voir des résultats au bout d’une semaine si vous les utilisez au moins une fois par jour. Il parait que 3 séances de 10-15 minutes sont bien.

boules-de-geisha

Je passerai aux niveaux suivants dans quelques temps avant de reboucler avec les boules de Périnée Shop. Là où c’est fort, c’est que même quand je n’ai plus les boules, je me surprends à contracter mon périnée sans m’en rendre compte; Cela aide donc à travailler le réflexe de contraction pour ma part. Je pense que l’aspect jouet et surtout palpable des boules de geisha peuvent réellement aider les kinesthésiques à rééduquer leur périnée. C’est aussi plus évident de contracter son périnée lorsqu’il y a une résistance que dans le vide.

Enfin, pour travailler à la fois le périnée profond et superficiel, passer rapidement à des boules avec deux sphères comme Ami 2 ou les boules PérinéeShop.

Et vous, comment utilisez-vous vos boules de geisha ?

[/sociallocker]

One thought on “J’ai testé pour vous les boules de geisha

  1. Pingback: Boules de Geisha- Comment ? | Rééducation périnée - Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *